Invisible matière vivante

Do Montebello

Exposition peintures et dessins
du 14 novembre au 4 décembre 2022
Inauguration de l’exposition
le mercredi 16 novembre 18h30

Espace Rochegude 81000 Albi

LE PROJET

Invisible matière vivante

Le projet « Invisible matière vivante » est une recherche picturale autour de la « matière noire » ou « matière transparente », telle que la désignent les scientifiques. Comment représenter une substance invisible aussi mystérieuse que poétique ? C’est le firmament et son maillage d’étoiles qui m’ont inspiré cette création faite de milliers de minuscules points. Humilité face à la vastitude qui nous ceint. Fragilité d’un monde qui nous rappelle que nous ne sommes que de petits points dans l’univers infini.

Les créations sont réalisées sur papier noir, sur papier d’Amate fabriqué au Mexique à partir de figuier sauvage et sur du papier d’Abaca appelé également chanvre de Manille. Viennent se greffer sur ces œuvres des matières naturelles, gousse de vanille, cuir, dentelles anciennes, plumes, fibre de mûrier. Combinés à l’acrylique, des encres mordorées, de la cire à dorer, des crayons et la transparence des papiers mizutamashi.

Matière ajourée qui baigne la peau perméable, ces points, tel un précieux liquide, sont une quête d’intériorité. La nudité sereine dans le bleu d’abondance est aussi un rappel à nos commencements.
D’où venons-nous ?
Où allons-nous ? 

L’exposition

Inspirées d’art rupestre et d’art Papunya Tula*, les œuvres sélectionnées pour être présentées à Albi et regroupées sous le titre « Invisible matière Vivante » sont une plongée dans un des mystères qui aiguillonnent en permanence le questionnement de la vie.

« Serait-ce d’avoir vécu dans le désert de l’Algérie où j’observais un firmament criblé d’étoiles au ciel froid, ou bien d’avoir longuement joué avec le sable et ses milliers de grains qui inconsciemment a induit mon amour des points ? Telle une myriade de photons, ces points enserrent ou dessinent des personnages féminins et masculins, parfois androgynes et des animaux. Corpuscules infinitésimales, imperceptibles au ressenti humain, ces points sont l’allégorie d’une invisible et crépitante matière vivante.

Les astronomes s’accordent quant à l’existence de quelque chose d’invisible autour de nous qu’ils appellent « matière noire ». Cette étrange substance, constituée de particules, à ce jour non détectée en laboratoire, représente une masse bien supérieure à celle des atomes de l’Univers observable. 

exposition
« INVISIBLE MATIÈRE VIVANTE »

du 14 novembre
au 4 décembre 2022
Espace Rochegude
81000 Albi

Dans une récente interview, Pierre Brun, physicien des particules à l’institut de recherches sur les lois fondamentales de l’Univers, évoque la matière noire en des termes qui m’ont interpellés. Depuis 2007, il travaille à la frontière entre la physique des particules et la cosmologie et définit la matière noire comme une matière invisible dont les particules sont appelées « axions ».

Et si ces « axions », ces particules très légères, ces grains invisibles à l’œil nu s’apparentaient à un flux qui emprunte un maillage mystérieux entourant les règnes minéral, végétal, animal… en définitive, cette « matière transparente » comme la nomme Pierre Brun, serait-elle constitutive de la vie ?

“ Dans ma création, ces particules sont rendues visibles, tel un liquide amniotique qui entoure le vivant. Et si l’être humain – constitué de soixante pour cent d’eau, créateur de précieux liquides comme le sang, la sueur, le sperme, l’urine, les larmes, la salive, le lait – était lui-même baigné dans une mystérieuse matière, certes invisible, mais bien réelle ?
Et si contenant et contenu étaient intimement liés ?
Et si nous ne faisions qu’un ? ” – Do Montebello.

Label : Frémeaux & Associés
Presse : Nyota MOLLIN +33(0)6 47 60 83 88
Agent : José Oliveira +33 (0)6 41 32 35 58

CONTACT

6 + 2 =